• L’école primaire Precious Blood. Scarborough, Ontario, 1994.

  • En plus d’enseigner la musique à l’école Precious Blood, Sr Jeannette Doré (Virginie de Jésus) donne aussi des leçons privées au couvent des FDLS. Scarborough, Ontario, 1979.

Precious Blood Catholic School

THÉMATIQUE
Éducation

MILIEU D’APOSTOLAT
École primaire

ENGAGEMENT
1956 – 1988

LIEU
CANADA  |  Ontario  |  Scarborough (Toronto)

  Voir sur une carte

HISTORIQUE DE L’ENGAGEMENT

Dans la deuxième moitié des années 1950, les Filles de la Sagesse (FDLS) acceptent plusieurs nouveaux engagements éducatifs en Ontario. En 1956, le conseil provincial répond favorablement à la commission scolaire métropolitaine de Toronto qui demande des FDLS pour une école primaire catholique de langue anglaise. Pourquoi s’engager dans le sud de la province, région où elles n’ont encore jamais essaimé? En plus d’œuvrer à Scarborough, un secteur en pleine transformation et en voie de devenir l’un des plus multiethniques du Grand Toronto, les religieuses y voient une excellente occasion d’avoir un pied-à-terre dans la métropole ontarienne.

Supérieure de la communauté de six religieuses qui s’établit à Scarborough, Sr Marguerite Curtis (Cyrille de la Croix) se voit aussitôt confier la direction de l’école primaire Precious Blood qui reçoit alors 720 élèves répartis en 17 classes, de la 1re à la 6e année. Sr Marguerite reste en poste jusqu’en juin 1965, remplacée par Sr Lucie Beauchamp (Rita du Saint-Esprit). En 1970, Sr Lucille Grandmaître (Bernard du Saint-Sacrement) prend à son tour la direction de l’établissement. Elle se retire en 1976. Cette même année, Sr Jeannette Doré (Virginie de Jésus) arrive pour l’enseignement de la musique. Dernière FDLS employée à l’école Precious Blood, elle quitte son poste en 1988.

Au fil des ans, les FDLS obtiennent la direction de deux autres institutions primaires dans le même secteur : une deuxième école anglophone en 1959, Our Lady of Wisdom, et une école francophone, en 1971, Sainte-Madeleine. D’autres sœurs vont aussi prêter main-forte dans des établissements dirigés par des laïcs ou d’autres communautés religieuses. Par exemple, quelques religieuses enseignent au John J. Lynch Junior High School sous la direction des Frères des écoles chrétiennes, puis au Senator O’Connor High School. En septembre 1968, à la demande de la commission scolaire qui souhaite voir des sœurs dans le plus d’écoles possible, les 12 enseignantes FDLS se retrouvent dispersées dans sept établissements différents, dont la St. Lawrence School, où Sr Lucille Callaghan (Lucille du Sacré-Cœur) enseigne pendant 14 ans, jusqu’à sa retraite en 1982.

À leur mission éducative, les Filles de la Sagesse ont greffé au fil des ans une multitude d’engagements sociaux et pastoraux dans les paroisses de Scarborough. En 1994, le conseil provincial procède à la fermeture de la maison.

GALERIE MÉDIA